#ParlonsVrai: la démocratie en péril !

1
997

Le déroulé de l’affaire Fillon est un vrai péril démocratique. Distillées de semaine en semaine, les péripéties financières de la famille Fillon jettent le discrédit non seulement sur les personnes mais également sur le fonctionnement du système démocratique.

Même si c’est légal, ce que la justice dira, c’est inacceptable sur le plan moral et par voie de conséquence si le système démocratique l’accepte, c’est qu’il n’est pas moral c’est-à-dire pas conforme aux règles que la société française estime aujourd’hui être éthiques. Ce rejet est bien entendu du pain béni pour Marine Le Pen bien que celle-ci et son parti aient tout autant profité du système. Le Parlement européen, qui a moins de bienveillance pour les parlementaires que le Parlement français, la poursuit et la poursuivra jusqu’au bout comme les autres parlementaires FN concernés par l’utilisation indue de fonds communautaires pour financer des personnes ayant des activités sans aucun rapport Parlement européen.

La réponse n’est évidemment pas dans le bâillon que certains voudraient mettre à la presse ni dans l’attaque de l’institution judiciaire dont certains voudraient réduire l’indépendance durement conquise. Elle n’est pas davantage dans le retrait du candidat de la droite qui en réalité a pris son camps en otage et fait désormais une affaire personnelle de son maintien dans la course présidentielle. Elle est dans un changement des règles du jeu que nous sommes nombreux à avoir depuis longtemps proposées : statut du parlementaire, remboursement de frais sur justificatifs, interdiction d’employer les membres de sa famille, interdiction de cumul d’activités… elle est aussi dans un autre rapport aux deniers publics.

La gabegie, les fautes de gestion régulièrement constatée par la Cour des comptes et jamais sanctionnées sont intolérables dans un pays endetté comme le nôtre, où le chômage est si élevé et où la pression fiscale bat tous les records. Il n’existe pas de la part des décideurs publics de respect pour les deniers publics et cet irrespect est devenu insupportable. Il se traduit aussi dans la forme de mépris qui consiste à dire qu’un parlementaire peut utiliser comme il le veut l’argent public et que la séparation des pouvoirs exclut qu’un compte quelconque lui soit demandé.

L’image que la France donne actuellement au niveau international est une catastrophe collective dont nous supporterons tous les conséquences, à commencer sur le plan économique. La campagne présidentielle devrait précisément être l’occasion de changer les règles du jeu préalable indispensable au rétablissement de la confiance entre les Français et leurs dirigeants.

PARTAGER
Article précédent#ParlonsVrai : la tragédie des faits alternatifs
Article suivant#ParlonsVrai : retour dans la vraie vie pour le nucléaire français
Vous connaissez mes engagements politiques, mais ma vie ne se limite pas à de la politique politicienne. Avocate, j’ai plaidé dans de nombreuses affaires liées à la défense de notre environnement. A travers de nombreux ouvrages j’ai décrypté le monde tel qu’il est et proposé des solutions pour améliorer certes notre environnement, mais aussi les conditions de vie de ceux qui le peuplent, de tous ceux qui espèrent mieux y vivre, de vous, de moi, de nous citoyens.

1 COMMENTAIRE

  1. […] Le déroulé de l’affaire Fillon est un vrai péril démocratique. Distillées de semaine en semaine, les péripéties financières de la famille Fillon jettent le discrédit non seulement sur les personnes mais également sur le fonctionnement du système démocratique.Même si c’est légal, ce que la justice dira, c’est inacceptable sur le plan moral et par voie de conséquence si le système démocratique l’accepte, c’est qu’il n’est pas moral c’est-à-dire pas conforme aux règles que la société française estime aujourd’hui être éthiques. Ce rejet est bien entendu du pain béni pour Marine Le Pen bien que celle-ci et son parti aient tout autant profité du système. Le Parlement européen, qui a moins de bienveillance pour les parlementaires que le Parlement français, la poursuit et la poursuivra jusqu’au bout comme les autres parlementaires FN concernés par l’utilisation indue de fonds communautaires pour financer des personnes ayant des activités sans aucun rapport Parlement européen.La réponse n’est évidemment pas dans le bâillon que certains voudraient mettre à la presse ni dans l’attaque de l’institution judiciaire dont certains voudraient réduire l’indépendance durement conquise. Elle n’est pas davantage dans le retrait du candidat de la droite qui en réalité a pris son camps en otage et fait désormais une affaire personnelle de son maintien dans la course présidentielle. Elle est dans un changement des règles du jeu que nous sommes nombreux à avoir depuis longtemps proposées : statut du parlementaire, remboursement de frais sur justificatifs, interdiction d’employer les membres de sa famille, interdiction de cumul d’activités… elle est aussi dans un autre rapport aux deniers publics. La gabegie, les fautes de gestion régulièrement constatée par la Cour des comptes et jamais sanctionnées sont intolérables dans un pays endetté comme le nôtre, où le chômage est si élevé et où la pression fiscale bat tous les records. Il n’existe pas de la part des décideurs publics de respect pour les deniers publics et cet irrespect est devenu insupportable. Il se traduit aussi dans la forme de mépris qui consiste à dire qu’un parlementaire peut utiliser comme il le veut l’argent public et que la séparation des pouvoirs exclut qu’un compte quelconque lui soit demandé.L’image que la France donne actuellement au niveau international est une catastrophe collective dont nous supporterons tous les conséquences, à commencer sur le plan économique. La campagne présidentielle devrait précisément être l’occasion de changer les règles du jeu préalable indispensable au rétablissement de la confiance entre les Français et leurs dirigeants. Corinne LepageVous connaissez mes engagements politiques, mais ma vie ne se limite pas à de la politique politicienne. Avocate, j’ai plaidé dans de nombreuses affaires liées à la défense de notre environnement. A travers de nombreux ouvrages j’ai décrypté le monde tel qu’il est et proposé des solutions pour améliorer certes notre environnement, mais aussi les conditions de vie de ceux qui le peuplent, de tous ceux qui espèrent mieux y vivre, de vous, de moi, de nous citoyens.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE