L’affaire du Signal à Soulac

0
561
RESIDENCE LE SIGNAL
Ils ont du quitter leur appartement contraints et forcés le 26 janvier 2014. Leur résidence Le Signal à Soulac faisait l’objet d’un arrêté d’évacuation et d’interdiction d’occupation, en raison de l’érosion du littoral.

Depuis, ils se battent pour défendre leurs droits.

En septembre 2014, le tribunal administratif les avait déboutés sur toute la ligne. A l’époque les 78 copropriétaires accusaient les pouvoirs publics de ne pas avoir réalisé de travaux de protection pour contenir l’érosion du littoral. Les tempêtes en série de l’hiver 2013/2014 l’avaient considérablement accélérée.

Autre point de bataille : leur indemnisation. Défendus par l’avocate de renom Corinne Lepage, ils ont un temps espérer pouvoir bénéficier du fonds Barnier, un fonds de prévention des risques naturels majeurs que l’Etat refuse de l’appliquer à l’érosion dunaire, décision validée par la justice.

La justice a encore débouté les 75 copropriétaires du Signal. Dans son délibéré du 9 février 2016, la cour administrative d’appel de Bordeaux a rejeté leur recours.

Soulac : les copropriétaires de l’immeuble Le Signal déboutés par la justice

Crédit photos