Genève attaque la centrale nucléaire du Bugey

0
428

Le canton suisse de Genève et la ville de Genève, frontaliers avec la France, ont indiqué avoir porté plainte contre X « pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui et pollution des eaux ».

Le canton suisse de Genève et la ville de Genève, frontaliers avec la France, ont porté plainte contre X concernant la centrale nucléaire française du Bugey, qui fait partie des plus vieilles en France. Ils dénoncent la «mise en danger d’autrui» et la «pollution des eaux». L’avocate française Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement et fervente opposante à l’atome, est chargée de défendre les intérêts suisses

Corinne Lepage estime que la centrale du Bugey a été construite « sans études d’impact » concernant les risques sismique et d’inondations notamment. En outre, l’avocate a pointé de nombreux dysfonctionnements, relevés par l’Autorité de Sûreté Nucléaire, et des signes de vieillissement.

Esther Alder, maire de Genève, a déclaré vouloir « la fermeture de la centrale ». A ses côtés, le conseiller helvète Antonio Hodgers et quatre habitants de la zone ont promis de se joindre à la procédure. Rappelons que le Canton et la Ville de Genève ont porté plainte contre X « pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui et pollution des eaux ».

A la question: pourquoi une plainte contre X ? Corinne Lepage a répondu: « c’est à l’instruction de rechercher les responsables. »

Genève porte plainte contre la centrale nucléaire française du Bugey

Centrale nucléaire du Bugey: Corinne Lepage et le Canton de Genève défendent leurs arguments

Crédit photos